Titres
You want it darker / Leonard Cohen, comp. & chant
Description
1 disque compact (37 min) + 1 brochure
Références
Télérama No.3484 p.76 du 19/10/2016
 
Rock & Folk No.591 p.79 du 18/10/2016
 
RollingStone No.88 p.85 du 05/10/2016
Notes
Textes des chansons
Contenu
You want it darker ; Treaty ; On the level ; Leaving the table ; If I didn't have your love ; Traveling light ; It seemed the better way ; Steer your way ; String reprise/Treaty
Inf. locale
Le célèbre compositeur d'Hallelujah dévoile dans son treizième album studio un recueil de chansons envoûtantes.On pensait qu'il avait élégamment tiré sa révérence en publiant, peu après Old Ideas (2012), Popular Problems (2014) le jour de ses 80 ans. La tournée couronnée de succès qui s'était étendue sur plusieurs années avait aussi pris la forme d'un adieu au sommet. Des concerts où des torrents d'amour se déversaient sur le Canadien, en remerciement pour ses chansons, sa poésie. Et pour sa voix, unique, grave, sensuelle, si apaisante et apaisée. Un chant parlé, puissamment murmuré, plus profond et vibrant que jamais, que l'on retrouve sur ce You want it darker inattendu, qu'il nous offre pour ses 82 ans. L'album de trop ? Loin de là, puisqu'il restera probablement comme le meilleur des trois. Comme s'il corrigeait les petites imperfections de ses deux très dignes prédécesseurs. Grâce aux conseils de son fils Adam, producteur du disque et auteur de la belle photo de pochette : un portrait en noir et blanc, bienvenue rupture avec les bricolages criards d'avant. Une esthétique appliquée également à la musique, aux arrangements, sobres, organiques, débarrassée du désir de faire moderne. Du folk, du blues, à sa manière, sur lequel souffle une brise traditionnelle, ces choeurs aux accents yiddish qui remontent à l'enfance de Léonard Cohen. Télérama
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires

Recherches similaires