Titres
We could be lovers / Sarah McKenzie, chant, piano
Description
1 disque compact (43 min sec) + 1 brochure
Références
RollingStone No.79 p.92 du 20/10/2015
 
Jazz Magazine No.677 p.51 du 05/10/2015
 
France Info : Tendance jazz de septembre 2015
Notes
Autres interprètes : Troy Roberts, saxophone ténor ; Ingrid Jensen, trompette ; Marco Valeri, batterie, percussion.... [et al.]
Contenu
I was doing alright ; That's it, I quit ! ; We could be lovers ; Tight ; At long last love ; I won't dance ; Love you madly ; Quoi, quoi, quoi ; The music is the magic ; Lover man (Oh, where can you be ?) ; Moon river
Inf. locale
En 2012 la jeune musicienne participe au concours du Festival de Jazz d'Umbria en Italie. Lauréate du concours elle s'envole à la prestigieuse Berklee School. Dix huit mois plus tard elle en sort diplômée et Jean-Phillipe Allard, directeur du label Impulse la signe immédiatement. Elle présente ici un premier album produit par Brian Bacchus (Norah Jones, Gregory Porter), composé de titres originaux et standards (Cole Porter, Gershwin, Mancini, Ellington et Jerome Kern).
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires

Recherches similaires