Escape to paradise : the Hollywood album / Rózsa, Korngold, Castelnuovo-Tedesco... [et al.], comp. ; Daniel Hope, vlioon ; Jacques Ammon, piano... [et al.] ; Royal Stockholm Philharmonic Orchestra ; Alexander Shelley, dir.

Hope, Daniel, 1974-....
Titres
Escape to paradise : the Hollywood album / Rózsa, Korngold, Castelnuovo-Tedesco... [et al.], comp. ; Daniel Hope, vlioon ; Jacques Ammon, piano... [et al.] ; Royal Stockholm Philharmonic Orchestra ; Alexander Shelley, dir.
Description
1 disque compact (77 min) + 1 brochure (19 p.)
Références
Diapason No.637 p.124 du 30/07/2015
 
Classica No.171 p.96 du 07/04/2015
Notes
Autres interprètes : Sting, Max Raabe, chant ; Maria Todtenhaupt, harpe
Contenu
Love theme (From the film Ben-Hur) / Miklos Rozsa. Violin concerto, op. 35, ré majeur / Erich Wolfgang Korngold. 33 Shakespeare songs, op. 24 (Sea murmurs) / Mario Castelnuovo-Tedesco. The secret mariage / Hanns Eisler. Love theme (From the film El Cid) / Miklos Rozsa. Menuchims lied / Eric Zeisl. Reminiscences (From the film Come back, little Sheba) / Franz Waxman. Tränen in der Geige (From the film Ich will dich Liebe lehren) / Walter Jurmann & Bronislaw Kaper. Speak low (From the musical One touch of Venus) / Kurt Weill. Prelude and serenade (From the pantomine Der Schneemann) / Erich Wolfgang Korngold. Prelude and love theme (From the film Spellbound) / Miklos Rozsa. Love theme (From the film Nuovo cinema paradiso) / Ennio Morricone. Theme (From the film Schindler's list) / John Williams. American beauty (From the film American Beauty) / Thomas Newman. Irgendwo auf der Welt (From the film Ein Blonder Traum) / Werner Richard Heymann. As time goes by / Herman Hupfeld
Inf. locale
Après s'être penché sur les oeuvres mises au ban par le Troisième Reich et les compositeurs exterminés par les nazis, Daniel Hope part sur les traces des musiciens qui réussirent à fuir aux Etats-Unis. L'exil est un sujet qu'il connaît bien puisque ses grands-parents ont fui le nazisme en se réfugiant en Afrique du Sud et ses parents ont quitté l'Afrique du Sud pour l'Angleterre afin de fuir l'Apartheid. Le point d'ancrage de l'album est le concerto pour violon de Korngold qu'il a découvert dans l'interprétation du "roi des violonistes" Jascha Heifetz, qui avait lui-même émigré aux Etats-Unis. Dans cet enregistrement, le violoniste ne fait bien évidemment pas l'impasse sur les grands classiques du cinéma comme La liste de Schindler ou Cinéma paradiso. On y retrouve également le chanteur avec sa propre version du liede de Hanns Eisler The secret marriage ainsi que Max Raabe sur Speak low de Kurt Weill.
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires

Recherches similaires