Novaera : chants sacrés et profanes de Sardaigne / Cuncordu e Tenore de Orosei, ensemble vocal

Tenore e cuncordu de Orosei
Titres
Novaera : chants sacrés et profanes de Sardaigne / Cuncordu e Tenore de Orosei, ensemble vocal
Description
1 disque compact (77 min) + 1 brochure (23 p.)
Collection
Notes
Autres interprètes : Ernst Reijseger, violoncelle. ;$gPaolo Fresu, trompette & flugelhorn
Contenu
Voche seria ; O viv'albore ; Dillu ; Muttos ; Regina coeli-magnificat ; Gotzos de su remediu ; Lellere ; Ballu brincu ; Gotzos de s'interru ; Ave Maria 'e su rosariu ; Gotzos de su nefressariu ; Voch'e torrare voes ; Ballu a passu turturinu ; Kyrie ; Sanctus ; Libera me domine ; Nanneddu meu ; Voch'e notte / Paolo Fresu ; A dori lontana / Ernst Reijseger
Inf. locale
Le village d’Orosei est situé dans l’Est de la Sardaigne (Italie). Les chanteurs du « Cuncordu e tenore d’Orosei » abordent deux répertoires polyphoniques distincts : d’une part, les chants sacrés de leur village, interprétés au sein de la confrérie de la paroisse et, d’autre part, les chants profanes que l’on entend dans les bars et les fêtes villageoises. Les chants sacrés sont chantés par quatre hommes qui forment un petit chœur appelé cuncordu. Les chants profanes sont en partie dansés et sont dénommés chants a tenore. Ils sont aussi chantés à quatre et le chœur ainsi formé est appelé tenore. A Orosei, contrairement à ce qui se pratique dans le reste de l’île, un même chanteur peut faire partie des deux chœurs à la fois.
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires

Recherches similaires