Le cercle noir / Jo Boyer, Christian Chevallier, Martial Solal...[et al.], comp. ; Jean-Pierre Melville, réalisateur

Melville, Jean-Pierre, 1917-1973
Titres
Le cercle noir / Jo Boyer, Christian Chevallier, Martial Solal...[et al.], comp. ; Jean-Pierre Melville, réalisateur
Description
1 disque compact (67 min 55 sec) + 1 brochure (19 p.)
Notes
Titres enregistrés entre 1956 et 1972
Contenu
Bob le flambeur : thème de Bob / Jo Boyer. Deux hommes dans Manhattan : Deux hommes dans Manhattan / Christian Chevallier. Deux hommes dans Manhattan : Déambulation nocturne / Christian Chevallier. Deux hommes dans Manhattan : Filature / Christian Chevallier. Deux hommes dans Manhattan : Street in Manhattan / Christian Chevallier. Léon Morin prêtre : Léon Morin / Martial Solal. Le doulos : Le doulos / Paul Misraki. Le doulos : Jazz rapide / Paul Misraki. Le doulos : Final / Paul Misraki. L'aîné des ferchaux : Les Appalaches / Georges Delerue. Le samouraï : Le samouraï / François de Roubaix. Le samouraï : Fatalité ; La blessure / François de Roubaix. L'armée des ombres : Thème de gerbier / Eric Demarsan. L'armée des ombres : Le 20 octobre 1942 / Eric Demarsan. L'armée des ombres : Mathilde ; Les barraquements / Eric Demarsan. Le cercle rouge : Le cercle rouge / Eric Demarsan. Le cercle rouge : Quand les hommes ont rendez-vous / Eric Demarsan. Le cercle rouge : Final inédit / Eric Demarsan. Un flic : Un moniseur distingué / Michel Colombier. Un flic : Un casse / Michel Colombier. Un flic : C'est ainsi que les choses arrivent / Michel Colombier. Le cercle rouge : chassés-croisés (musique inédite) / Michel Legrand. Le cercle rouge : visions (musique inédite) / Michel Legrand. Le cercle rouge : engrenages (musique inédite) / Michel Legrand
Inf. locale
Voici une radiographie musicale de cet esthète de la série noire, l'un des cinéaste français les plus célèbres mondialement. Un album conçu comme une promenade chronologique dans l'oeuvre du metteur en scène au Stetson, de Bob le flambeur à Un flic, son ultimeopus. Une multiplicité de signatures (de Martial Solal à François de Roubaix, en passant par Michel Colombier) et pourtant une même ligne : un goût marqué pour le jazz, pour les blues avec trompette soliste (instrument fétiche de l'errance urbaine) qui, peu à peu, progresse vers une sorte d'ascèse, de minimalisme, qui fascinent tant de cinéastes contemporains comme Tarantino ou Johnnie To.
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires

Recherches similaires