Two Niles to sing a melody : the violins & synths of Sudan / Emad Youssef, Abdel El Aziz Al Mubarak, Kamal Tarbas... [et al.], chant

Youssef Emad
Titres
Two Niles to sing a melody : the violins & synths of Sudan / Emad Youssef, Abdel El Aziz Al Mubarak, Kamal Tarbas... [et al.], chant
Description
2 disques compacts (46, 51 min) + 1 livret
Notes
Enregistré en multilingue
 
Regroupe des titres enregistrés dans les années 1970-1980-1990
 
Textes des chansons
Contenu
Al bareedoo ana (The one I love) / Emad Youssef, chant. Ma kunta aarif yarait (I wish I had know) / Abdel Aziz El Mubarak, chant. Min ozzalna seebak seeb (Forget those that divide us) / Kamal Tarbas, chant. Arraid arraid ya ahal (Love, love family) / Madjzoub Ounsa, chant. Malo law safeetna inta (What if you resolve what's between us ?) / Khojali Osman, chant. Ma hammak azabna (You don't care about my suffering, live) / Zaidan Ibrahim, chant. Igd allooli (The pearl necklace) / Sayed Khalifa, chant. Ma aarfeen nagool shino ! (We don't know what to say !) / Taj Makki, chant. Alamy wa shagiya (My pain and suffering, live) / Hanan Bulu Bulu, chant. Droob a shoag (Path to love) / Abdelmoniem Ekhaldi, chant. Galbi la tahwa tani (My heart, don't fall in love again) / Samira Dunia, chant. Al sourah (The photo) / Mohammed Wardi, chant. Al zaman zamanak (It's your time) / Abdullah Abdelkader, chant. Al wilaid al daif (The youth who come as a guest) / Mustafa Modawi, Ibrahim El Hassan, chant. Elhabeeb wain ? (Where is my sweetheart ?) / Ibrahim El Kashif, chant. Al mursal (The messager) / Mohammed Wardi, chant
Inf. locale
Après le succès retentissant de Sweet as broken tales nommée au Grammy awards, Ostinato Records revient avec une nouvelle compilation axée sur la musique du Soudan. Encore une fois le label est allé dénicher des perles perdues de cette scène si particulière. Après le coup d'état en 1989 par des religieux radicaux, beaucoup de musiciens et artistes ont été persécutés, torturés, assassinés, mettant fin à l'une des scènes musicales les plus apprèciées d'Afrique à l'époque. Ici Ostinato a décidé de se concentrer sur le son doré issu de la capitale du Soudan, Khartoum. Chaque chapitre de l'histoire musicale de la ville est présenté sur 16 pistes. Du violon hypnotique, de la musique orchestrale des années 1970 à la musique de synthétiseurs des années 1980 et la musique produite en exil dans les années 1990.
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires

Recherches similaires