Titres
All melody / Nils Frahm, comp., arrangements, synthétiseur, piano
Description
1 disque compact (75 min) + 1 brochure
Références
Télérama No.3554 p.59 du 21/02/2018
 
Trax No.208 p.84 du 02/02/2018
Contenu
The Whole universe wants to be touched ; Sunson ; A place ; My friend the forest ; Human range ; Forever changeless ; All melody ; Nʿ2 ; Momentum ; Fundamental values ; Kaleidoscope ; Harm hymn
Inf. locale
Pianiste surdoué et producteur multi-instrumentiste, Nils Frahm développe depuis le milieu des années 2000 des compositions pour piano et musique électronique influencées par les travaux de Steve Reich ou John Cage. Il commence à jouer très jeune et notamment pour le professeur Nahum Brodski, l'un des derniers élèves de Tchaïkovski. Il découvre très tôt Keith Jarrett et son sens magistral de l'improvisation, ainsi que les univers transcendés du label d'exception ECM. Aujourd'hui, cet artiste prolifique divise son temps entre musique classique minimaliste et musique électronique. Plus qu'un concept en lui-même, All Melody doit d'abord être vu comme l'aboutissement d'un travail de 2 ans. Deux longues années à retaper une pièce dans un bâtiment du Berlin-Est des années 50 pour en faire son laboratoire. Le résultat, tout en étant différent de ses prédécesseurs, est probant. Premièrement, l'arsenal classique - piano, synthé, orgue - a été enrichi de cordes, de trompette, de gongs et de marimba pour aller chercher d'autres sonorités. Deuxièmement, le bâtiment et son architecture ont eux aussi été éprouvés pour cet album: les sons étaient diffusés dans des pièces où ils ricochaient sur les murs pour ensuite être ré-enregistrés. Et pour finir, la chorale London Shards vient compléter cette palette de nouveautés et ajouter une touche humaine à un univers exclusivement instrumental.
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires

Recherches similaires