Djam : bande originale du film de Tony Gatlif / Tony Gatlif, compositeur et réalisateur

Gatlif, Tony, 1948-....
Titres
Djam : bande originale du film de Tony Gatlif / Tony Gatlif, compositeur et réalisateur
Description
1 disque compact (55 min) + 1 brochure
Contenu
Arapina ; Agapo mia pantremeni ; Istemem babacim ; Aman doktor ; Cafe Aman ; Mia smyrnia sto parathyri ; Aman aman ; Danse de solon tsakitzis (Instrumental) ; Tsakitzis ; Thermastis ; Kaixis ; Ti se melei esenane
Inf. locale
Dès son origine, le rébétiko, musique populaire, est celle des exilés : elle se développe dans les bas-fonds d'Athènes, où les réfugiés d'Asie mineure - dont 1,2 million de Grecs forcés de quitter la Turquie par le président Atatürk, après l'incendie de Smyrne - rencontrent leurs congénères défavorisés des îles, venus chercher une vie meilleure à la capitale. De cette double origine découle deux "styles" de rebétiko. Celui dit "de Smyrne" est fortement influencé par les musiciens d'Istanbul - voix haut perchées, grande diversité d'instruments - tandis que le "style du Pirée" met à l'honneur les voix graves et peu d'instruments. Le bouzouki, le baglama et la guitare en sont les pièces maîtresse. Cette musique, "assemblage entre Orient et Occident", Tony Gatlif l'a découverte en 1983, lorsqu'il faisait la promotion de son film "Les Princes" en Turquie. "C'était tellement cinégénique que depuis j'avais envie d'en faire un film" : près de 25 ans plus tard, la migration massive des Syriens et l'exil des Grecs appauvris par la crise économique, thèmes de "Djam", lui fournissent l'occasion d'intégrer le rebétiko à son scénario.
Exemplaires
Aucun résumé n'est disponible.
Aucune critique n'est disponible.
Aucun lien n'est disponible.
Aucun extrait n'est disponible.
Commentaires

Recherches similaires