Chronologie succincte des principales collections conservées à la médiathèque Ceccano :

 

  Confiscations révolutionnaires : saisie des bibliothèques religieuses et des bibliothèques des émigrés.

 

  Legs d’Esprit Calvet : il lègue sa bibliothèque, l’ensemble de ses collections ainsi qu’un certain nombre de biens, de rentes et de fondations, à l’origine du « Museum Calvet ». Ses collections d’art et d’archéologie sont aujourd’hui

  conservées au Musée Calvet et sa bibliothèque à la médiathèque Ceccano.

 

  Donation d’Esprit Requien : il donne sa « bibliothèque historique du midi de la France », un remarquable ensemble de documents couvrant de très nombreux domaines. Sa bibliothèque est aujourd’hui partagée entre le Musée Requien (livres d’histoire naturelle)    et la médiathèque Ceccano (livres de littérature, correspondance).

 

  Donation de Xavier Moutte : il fait entrer le « fonds Massilian », soit les documents et notes réunis par le chanoine Henri-Joseph-Léon de Massilian peu avant la Révolution, très riches pour l’histoire locale.

 

  Entrée de la bibliothèque de Dominique-Victor-Hyacinthe Chambaud : recueils de notes et documents sur la Révolution et sur l’histoire locale, dont de nombreuses affiches et placards.

 

  Achat de manuscrits médiévaux provenant de la bibliothèque de la chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, dispersée en 1852 (12 manuscrits). 

 

  Achat du fonds Castil-Blaze : collection de partitions d’opéra du 18e siècle.

 

  Achat de la collection de portraits gravés du paléographe et calligraphe Joseph-Balthazar Silvestre (plus de 12.000 pièces).

 

  Achat de la bibliothèque du chanoine Joseph-Magne Corenson : livres, manuscrits, estampes riches pour l’histoire locale.

 

  Donations de Frédéric Mistral : il donne régulièrement à la bibliothèque une partie des publications qu’il recevait à titre d’hommage.

 

  Legs de Paul Mariéton : il lègue sa bibliothèque, particulièrement riche en littérature française du 19e siècle (environ 15.000 imprimés, 430 manuscrits et plusieurs recueils d’estampes).

 

  Legs d’Edouard Raynolt : il lègue sa bibliothèque, constituée de livres et d’estampes, riche en littérature et en histoire.

 

  Legs du Dr Pierre Pansier : il lègue sa bibliothèque et l’ensemble de ses notes et travaux.